Vous avez apporté des améliorations à votre bateau, vous avez les plans de la dérive, de la barre..., vous avez rénové votre bateau et vous souhaitez faire partager votre expérience, vos trucs et astuces...

Envoyez un mail à contactzef@laposte.net

.

Un zef à voile et à moteur

Un zef à voile et à moteur
zef_voile_moteur.pdf
Document Adobe Acrobat 246.1 KB

Envoi de Gildas GUILLORY, mise à jour du  29 avril 2018

Enlever les taches de rouille

Les taches de rouille sur les voiles et la coque sont disgracieuses. Or il existe un moyen simple de les enlever. C'est le recours à l'acide oxalique appelé aussi sel d'oseille parce qu'on le trouve à l'état naturel dans les racines de certaines plantes comme l'oseille et la rhubarbe. Il se présente sous forme de cristaux que l'on dissout dans l'eau chaude. On en tamponne les parties rouillées. On laisse agir jusqu'à disparition de la rouille, puis on rince abondamment. L'oxyde oxalique est en vente dans les drogueries et les magasins de bricolage pour un prix modique. On peut aussi en acheter par internet.

Envoi d'Alain FOULONNEAU, le 07 octobre 2014

Refaire les lattes de grand-voile

Les lattes d'origine des zefs sont en bois. Leur dimensions sont les suivantes :
Longueur :
Latte du haut : 55 cm
Latte du milieu: 79,5 cm
Latte du bas : 72,5 cm
 
Epaisseur : 5mm
 
Largeur : 43 mm
 
Il est facile d'en refaire en cas de perte ou de bris.
On trouve dans certains magasins de bricolage au rayon bois des planches en pin (2m 40 X 4,3 cm X 0, 5 cm) ayant la largeur et l'épaisseur adéquates. Il suffit de couper à la bonne longueur et d'arrondir les angles et les côtés pour obtenir une latte identique à celle d'origine.

Envoi d'Alain FOULONNEAU, le 07 octobre 2014

Un "affaleur" de foc

     A défaut d’un enrouleur cher et inapproprié aux mousquetons du foc d’origine, on aimerait pouvoir aisément affaler ou hisser cette petite voile en cours de navigation solitaire.

Pour rester dans la philosophie du Zef et sa simplicité de gréement,  il importe de ne pas faire d’usine à gaz et il n’est pas non plus question de se ruiner en accastillage quand le bateau coute une demi-misère, mais il faut cependant se procurer quelques mètres de ficelle suffisamment solide (les pieux marins remplaceront le mot  ficelle par le terme idoine).

 

On attache une extrémité de cette ficelle à l’œillet qui est en haut du foc (point de drisse), et on passe l’autre extrémité dans l’œillet du bas (point d’amure) ou dans la manille qui sert à attacher le foc, et on noue finalement cette ficelle quelque part où on peut facilement l’atteindre.

Pour ma part je fais passer la ficelle dans le petit pontet en bois qui tient les brise-vagues sur le pont de mon Zef version 2, et j’attache à coté du hale-bas. Je pense investir 1,5€ un de ces jours pour mettre un taquet qui sera spécialement dédié à frapper cette manœuvre, mais je dois en discuter avec mon conseiller fiscal, je ne voudrais pas risquer d’être imposé sur la fortune par survalorisation de mon yacht.

 

Hisser le foc

Le foc est hissé normalement au moyen de sa drisse (la cordelette qui passe dans un poulie en haut du câble métallique - l’étai- qui tient le mat sur l’avant), ce qui fait monter aussi la nouvelle ficelle qui est attachée à l’œillet du haut. Comme on doit pouvoir tirer depuis le bas sur cette ficelle, sa longueur doit être au moins égale au grand coté du foc plus la distance entre l’avant du bateau et le point d’attache accessible.

 

Baisser le foc

Si le vent force un peu trop en cours de navigation, on peut libérer la drisse du foc du taquet et tirer sur la nouvelle ficelle ce qui a pour conséquence que le foc se replie sur le pont. On n’a plus qu’à attacher la ficelle pour qu’elle soit tendue (en la tournant sur un futur taquet spécialement dédié par exemple).

Pour que le foc affalé sur le pont ne fasse pas trop désordre, mais surtout qu’il ne soit pas déplié par le vent, on passera un lacet (un brin de cordonnet), ou un élastique ou une petite sangle avec du Velcro, etc. autour du paquet de tissu pour le tenir ramassé ; à l’usage c’est suffisant, il n’est pas besoin d’inventer une quelconque chaussette à foc qui compliquerait le système. Cependant, je me suis aperçu que le vent prenait quand même dans la partie située entre l’œillet du haut et la première agrafe et souvent détachait celle-ci ; il faut donc prendre la précaution de relier l’œillet à l’étai par un anneau coulissant. Pour ma part, ayant mis un mousqueton au bout de la drisse du foc, je prends maintenant le câble inox de l’étai dans le mousqueton en même temps que l’œillet de la voile.

 

A l’usage

Ce dispositif est prévu pour une utilisation solitaire du Zef, où on peut être vite surtoilé, et il est plus facile de jouer avec le foc que de prendre un ris.

Cependant, ce n’est pas une opération que l’on fait vingt fois par sortie, au pire on va hisser une fois le foc parce que le vent frais au départ a trop faibli, ou au contraire affaler une fois la voile parce qu’on est devenu surtoilé, et si on remonte une fois encore le foc, ce sera vraiment le bout du monde. Pour cette utilisation épisodique, le rapport qualité-prix du système ravira les plus économes.

Petit détail à revoir, la position classique du taquet de la drisse du foc, au dessus du vit de mulet, est difficile d’accès sans risquer de se prendre un coup de bôme. Il vaudrait mieux que ce taquet soit plus bas que celle-ci, mais il faudra trouver le point où le foc ne se prendra pas dedans au changement d’amure.

 

Georges Chiron-Jaunet

Envoi de Georges CHIRON-JAUNET, le 02 décembre 2013

Restauration de Mylly Remi

Carolina a récupéré un Zef en piteux état. Elle a tout refait : boiseries, peinture... L'épave est devenu un joli Zef nommé Mylly Remi.

Camping côtier en Sardaigne : Valter et Claudia l'ont fait !

Tout est parti d'une blague mais, au final, Valter et Claudia ont transformé leur Zef en un petit bateau de croisière dans lequel ils ont passé la nuit. Pour citer nos ingénieux Italiens : "Bien sûr, nous avons décidé de la meilleure nuit, pas de vent, mer calme, et la pleine lune ..... On y voyait même sans lumières. Un bateau à moteur pour assurer la sécurité. La tente de camping... Non, ce n'était certainement commode pour deux! Cependant, c'était une bonne expérience, beaucoup de gens dans le camp ont participé à l'événement ... s'amusant!"

Montage d'un spi sur un zef

montage spi zef.pdf
Document Adobe Acrobat 801.0 KB

Envoi de Jean-Luc SCARTON, le 16 août 2013

Mesures guindan et bordure d'une grand-voile

dimensions Gd-voile Zef.pdf
Document Adobe Acrobat 31.7 KB

Cotes du tableau arrière - Zef 1

Envoi d'Alain FOULONNEAU, le 17 février 2013

Renforcement de l'emplanture du mât

J'ai terminé la remise en état de mon bateau. J'ai renforcé l'emplanture du mât par une petite poutre d'aluminium supportée par deux petits tasseaux fixés sur le premier et le second barreau du pontage avant (en partant du cockpit). c'est une réparation assez simple dans son principe mais malaisée à réaliser en raison de l'emplacement de l'emplanture. Il m'a fallu souvent travailler avec une seule main. Je vous joins deux photos qui sont plus parlantes que le meilleur des discours.

Envoi d'Alain FOULONNEAU, le 29 octobre 2012

Photos des travaux de restauration entrepris par Valter

Vit de mulet et corrosion du mât

La plaque du vit de mulet des zefs est en bronze, elle était isolée du mât en aluminium par une fine feuille de plastique. Mais cela n'a pas été suffisant pour éviter les problèmes d'électolyse qui naissent en milieu salin de la rencontre entre deux métaux différents. Cela d'autant plus que des vis d'acier fixent la plaque du vit de mulet sur l'aluminium du mât. Sur mon bateau le mal était si avancé qu'une fois démontée la plaque du vit de mulet, il ne restait qu'un grand trou de la forme de cette dernière. La corrosion avait tout rongé, il m'était impossible de refixer la plaque du vit de mulet sans faire une adaptation. Voici la réparation que j'ai effectuée. J'ai taillé un petit tasseau de bois à la forme de l'intérieur du mât, tout simplement en arrondissant ses angles. Je l'ai enfilé dans le mât et coincé à hauteur du trou fait par la corrosion par une petite latte demi ronde. J'ai vissé la plaque du vit de mulet sur le bois qui apparaissait dans le trou. Auparavant, j'avais taillé une petite plaque de plastique que j'ai intercalée entre la plaque du vit de mulet et le bois. J'avais aussi remplacé les vis à métaux d'origine par des vis à bois. En guise de finition j'ai mis du mastic syntofer autour de la plaque. Cela fait 3 ans que j'ai fait cela et cela tient très bien. Aucune corrosion n'est réapparue et aucun signe de faiblesse ne s'est manifesté dans la fixation.

Envoi d'Alain FOULONNEAU, le 11 juillet 2012

Rénovation d'un taquet coinceur

Au titre du bricolage, je peux aussi donner le conseil suivant pour les taquets coinceurs de foc. J'en avais un dont la machoire ne fonctionnait plus, elle ne revenait pas d'elle même. Après démontage, j'ai constaté que la butée était cassée et que le ressort était détendu. J'ai remplacé la butée par une vis de laiton sciée à la bonne hauteur. J'ai fait refaire un ressort à l'identique par la société VIT Ressort. Je leur ai envoyé par la poste l'ancien ressort, VIT Ressort m'a expédié le neuf.
 Cela m'a coûté un peu plus de 40 €. Certes c'est le prix d'un taquet coïnceur, neuf mais cette solution m'a permis de conserver deux taquets identiques d'origine et m'a évité de repercer le plat bord.

Envoi d'Alain FOULONNEAU le 15 mars 2012

Cotes d'une dérive de Zef version 3

Dérive Zef version 3
Dérive Zef version 3
Plaque alu dérive Zef version 3
Plaque alu dérive Zef version 3

Envoi de Gildas GUILLORY le 15 mars 2012

Cotes de la barre et du safran d'un Zef troisième version

Barre Zef version 3
Barre Zef version 3
Lame de safran Zef version 3
Lame de safran Zef version 3

Envoi de Gildas GUILLORY le 15 mars 2012

Logo Zef

Télécharger le logo du Zef
Logo Zef.pdf
Document Adobe Acrobat 79.3 KB

Envoi de Gildas GUILLORY le 15 mars 2012

Photos de la restauration du brise lame d'un Zef version 1

Envoi d'Alain FOULONNEAU le 15 mars 2012

Circuit et montage du bout de safran

Reproduction d'une plaque d'identification

Plaque réalisée chez un vendeur de trophées sportifs.

Prix 10 €, délai, 24h (en juin 2011).
Envoi de Loïc EUDES le 26 juin 2011

Un montage de l'écoute de Grand-voile différent

Un autre montage de l'écoute de grand-voile, qui est élégant et qui permet d'avoir à la fois une action sur la chute de GV et d'ouverture du plan de voilure, de plus en montant un bout' et deux taquets j'ai une barre d'écoute textile bien utile.
Bon, c'est un peu sophistiqué pour le Zef, mais ce bateau mérite des aménagements qui le rendent encore plus amusant à faire marcher (Cliquer sur l'image pour voir le montage en grand).

Envoi de Guy LE MERRER, le 08 août 2011